Accueil CUISINEZ Recette japonaise : quel plat faire ?

Recette japonaise : quel plat faire ?

Recette japonaise : quel plat faire ?

La recette japonaise est l'une des cuisines les plus populaires au monde et pour une bonne raison. Basée sur des « règles de cinq », la cuisine japonaise washoku ou traditionnelle met l'accent l'équilibre et sur la variété. Ceci est effectué grâce à l'utilisation de cinq couleurs (noir, blanc, rouge, jaune et vert), cinq techniques de cuisson (aliments crus, cuire à la vapeur, bouillir, griller et frire) et cinq saveurs (salé, épicé, sucré, amer et aigre). Ces techniques peuvent être trouvées dans un seul repas d'une soupe et de trois accompagnements accompagnés de riz. Avec son esthétique de plats joliment présentés et l'utilisation d'ingrédients de saison frais et de haute qualité, il n'est pas étonnant que les recettes japonaises soient si délicieuses et si prisées par les gens du monde entier.

Quelles sont les spécialités japonaises ?

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur la recette japonaise, voici les spécialités japonaises les plus connues :

  • Sushis

Le sushi est, sans aucun doute, l'une des recettes les plus connues du Japon. Ce plat est né dans l'Antiquité, les sushis sont faits de conservation du poisson dans du riz fermenté. Actuellement, il est fait de riz vinaigré et de poisson frais comme le saumon, présenté de différentes manières et formes. Le poisson peut changer, mais le riz est indispensable.

  • Tempura

Le tempura est un plat de poisson japonais, de fruits de mer ou de légumes panés et frits. Un soin particulier est apporté à la manière dont les ingrédients sont faits ainsi qu'à la température de la pâte (glacée) et de l'huile (très chaude) pour la friture, afin que chaque morceau soit une bouchée de perfection de poulet frite croustillante.

  • Soupe miso

La soupe miso peut sembler trompeusement simple, mais c'est un plat japonais essentiel qui est servi avec n'importe quel menu traditionnel. La recette est préparée à partir de bouillon dashi : du bouillon de poisson ou de varech, combiné à de la pâte de haricots miso pour apporter un élément savoureux à n'importe quel plat. Le tofu et les oignons verts tranchés, ainsi que des ingrédients comme le poisson saumon, les palourdes et le porc, peuvent être ajoutés dans les recettes et peuvent varier selon la saison.

  • Yakitori

Yakitori est un plat de morceaux de poulet grillé sur une brochette. Les recettes utilisent chaque partie du poulet, y compris le foie, le cœur et même le rayon de poulet pour éviter le gaspillage, un élément essentiel de la culture alimentaire japonaise. Inversement à d'autres menus traditionnels japonais, le yakitori n'est consommé que depuis le milieu du XVIIe siècle, car la consommation de viande était quasiment taboue au Japon pendant plusieurs siècles.

  • Soba

Le soba est un autre type de plat de nouilles consommé au Japon depuis des siècles. Fabriquée à partir de farine de sarrasin, la recette a une forme longue et fine et une texture ferme et est très saine. Comme les nouilles udon, les sobas peuvent être servis dans un bouillon chaud ou réfrigérés avec une trempette, ce qui en fait une recette délicieuse et saine à tout moment de l'année.

Comment cuisiner japonais ?

La cuisine japonaise est réputée pour ses saveurs légères et fraîches englobant une gamme d'influences régionales et saisonnières. Alors que les spécialités populaires telles que les sushis, la soupe miso avec la sauce soja et les légumes marinés sont souvent vantées pour leurs bienfaits pour la santé, la scène animée de la cuisine de rue du pays présente également une variété de plats plus riches tels que le porc tonkatsu frit et le poulet yakitori collant. Pour préparer la cuisine japonaise facile, suivez ces conseils pour vous aider à cuisiner comme un local en utilisant les bons ingrédients, la sauce et les techniques pour reproduire les bons équilibres de saveurs qui définissent la cuisine japonaise.

Pour cuisiner japonais, il faut avoir les ingrédients clés comme Sauce soja, miso et mochi. Ajouter cette touche umami salée familière à votre sauce et vinaigrette japonaises est essentiel pour créer la symphonie de saveurs qui fait chanter vos plats.

Il y a aussi le clearspring miso blanc doux. Fabriqué à partir de riz fermenté et de fèves de soja, ce miso léger est idéal pour les vinaigrettes et la sauce de votre menu japonais. Utilisez un miso avec sauce soja plus foncé pour une saveur plus intense si vous braisez ou mijotez.

Le varech comestible est l'ingrédient clé du dashi, une recette japonais facile, c’est une sorte de bouillon qui forme les éléments constitutifs de tant de plats japonais populaires. Prenez le temps de préparer les vôtres et regardez vos nouilles, soupes et vinaigrettes se transformer pour refléter les menus de votre table japonaise et restaurants japonais préférés.

Quels sont les bienfaits de la cuisine japonaise ?

La cuisine japonaise est reconnue depuis longtemps comme l'un des régimes les plus sains au monde selon les infos. Le Japon a l'une des espérances de vie les plus longues au monde, ainsi qu'un risque plus faible de développer de nombreuses maladies, et son régime alimentaire a longtemps été attribué à cela. Voici quelques-uns des aspects clés de la cuisine japonaise et les bienfaits qu'ils peuvent offrir pour la santé.

D’après les infos, les Japonais présentaient un risque plus faible de maladies telles que les maladies cardiaques, le cancer, le diabète et la maladie d'Alzheimer, ainsi que le taux d'obésité le plus bas. Comment le régime peut-il affecter cela ?

Comparé à d'autres pays, le Japon présente un risque très faible de certains types de cancer, en particulier les cancers d'origine hormonale, comme le cancer du sein. On pense que cela est dû aux niveaux élevés de légumes, de graisses saines et de plats riches en fibres dans la recette au Japon.

Le Japon a l'un des taux de problèmes cardiaques les plus bas au monde, et on pense que cela est lié au fait que de nombreux plats japonais sont remplis d'ingrédients qui favorisent la santé du cœur. Dans le même temps, les recettes en japonais sont exemptes de nombreux ingrédients nocifs pour le cœur, comme les graisses saturées, le sucre et les aliments transformés. Le soja est l'un des ingrédients les plus couramment utilisés dans la cuisine japonaise et est connu pour réguler la pression artérielle et réduire le risque de crise cardiaque.

La cuisine japonaise considère les protéines et le féculent tel que le riz comme l'un des aspects les plus importants des recettes. En règle générale, les menus japonais seront remplis de protéines, le poisson comme le saumon, le poulet et le tofu étant des ingrédients couramment utilisés. Les protéines sont très bénéfiques pour le corps, aidant à renforcer la force et à vous fournir du fer.

Vous aimerez aussi :