Accueil CUISINEZ Cuissot de sanglier : conseils de préparation

Cuissot de sanglier : conseils de préparation

Cuissot de sanglier : conseils de préparation

Faisant partie des mets les plus prisés dans la grande gastronomie française, le cuissot de sanglier est prisé pour sa saveur fondante et agréable en bouche. C’est notamment une autre alternative de menu pour les fêtes afin d’apporter un peu plus d’originalité et de convivialité à votre table.

Comment préparer un cuissot de sanglier ?

Avec un gigot de sanglier, vous aurez la garantie d’avoir un plat non seulement atypique, mais copieux. Il existe sur le Net plusieurs recettes faciles à faire et rapides que vous pouvez tester à l’avance pour être prêt le jour J et proposer un plat authentique et de qualité.

Pour commencer, vous devez mettre le roti de sanglier au four sans marinade.  Choisissez notamment un beau morceau, comme le gigot ou l’épaule pour un plat plus savoureux et plus fondant. Avant de cuire, vous devez le préparer en hottant justement la fine membrane qui recouvre le gigot. Lavez-le. Et de préférence, pour un maximum de goût, vous devez le laisser marner dans sa sauce pendant 2 jours au moins. Pour éviter les mauvaises surprises, le plat est à conserver dans votre réfrigérateur ou dans un endroit frais pendant toute la durée de la préparation.

48 heures plus tard, il est temps d’enfourner votre gigot. Et pour ce faire, vous devez préchauffer votre four à 180 ° ou à thermostat 6 pendant quelques minutes. Comme vous allez cuire la viande sans la marinade, vous devez l’éponger comme il se doit avant de le placer simplement sur une plaque de cuisson. Évitez qu’elle ne se colle à celle-ci en ajoutant du beurre sur la plaque.

La cuisson durera 2 heures. Vous devez faire quelques va-et-vient et vérifier fréquemment la cuisson. Pensez aussi à arroser fréquemment votre viande pour en faire ressortir la saveur et garantir le côté fondant du plat. Pour l’arrosage, son propre jus suffira.

Comment préparer sa marinade ?

Peu importe la cuisson sanglier, le plat se servira avec une marinade. C’est la garantie notamment d’avoir un plat fondant en bouche et agréable qui séduira aussi bien les petits que les grands. Comme quoi, il ne vous faut pas uniquement investir dans un beau morceau de sanglier pour assurer la qualité et la réussite de votre plat.

Pour la marinade, on vous conseille les oignons, des échalotes et de l’ail que vous allez finement couper et des carottes à faire en rondelles. Faites revenir le tout dans de l’huile d’olive. Puis déglacez avec du vin rouge et du vinaigre ainsi qu’un peu de sucre. Salez et poivrez pour un maximum de goût et laissez cuire à feux doux pendant 30 minutes.

En fonction des envies de chacun, il est possible d’ajouter quelques épices à la marinade : thym, persil, etc. N’ayez juste pas la main lourde afin de ne pas trop dénaturer la recette.

Si vous le souhaitez, il est possible d’optimiser votre sauce en y ajoutant, avant de servir, ¾ de jus de cuisson et de la maïzena, ainsi que du beurre et du chocolat. C’est une alternative qui ne manquera pas de séduire les fans de sucrés salés. Mais attention, cela ne fera pas forcément l’unanimité auprès des convives. En tous les cas, vous remettez le tout sur le feu, à basse température, et ce, pour une durée de 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que la consistance soit assez lisse.

Comme susmentionnée, la marinade doit être préparée 48 heures avant la cuisson du plat. C’est ce qui servira à faire mariner le gigot et à en optimiser la saveur.

Comment savoir que son sanglier est parfaitement cuit ?

Le roti de sanglier au four est une recette à la portée de tous les cuisiniers, amateurs ou professionnels. Il vous suffit de suivre les différentes étapes de cuisson et de choisir un bon four afin de garantir la réussite de votre plat. Pensez également à le surveiller. Voici les signes qui vous prouvent que votre plat est près.

Comme susmentionné, il vous faudra 2 heures en moyenne pour cuire un morceau de sanglier. Tout dépend aussi de la taille de la viande et de l’âge de l’animal. Aussi, pour éviter de brûler vos plats, vous devez faire quelques va-et-vient pendant toute la durée de la préparation.

Au bout de 2 heures, voire un peu moins, sortez de temps en temps votre morceau de sanglier pour en vérifier la cuisson. Outre les senteurs, la tendresse de la viande est une indication incontournable de sa parfaite cuisson. Pointez simplement avec une fourchette. Si vous n’êtes pas satisfaites, replacez au four.

Sachez cependant que le sanglier peut continuer de cuire même étant sorti du four. Aussi, il ne faut pas patienter trop longtemps avant de ce faire, notamment si vous avez envie d’une cuisson bien saignante. La couleur de la viande est aussi une parfaite indication dans ce genre de cas. Une fois avoir atteint un teint un peu rosé, il est temps de sortir votre viande du four.  

Vous aimerez aussi :