Accueil CUISINEZ Bugnes lyonnaises, voici la recette parfaite

Bugnes lyonnaises, voici la recette parfaite

Bugnes lyonnaises, voici la recette parfaite

Durant les périodes festives et en particulier lors de la semaine du carême, les Lyonnais se sont fait une tradition digne de ce nom. Il s’agit en quelque sorte d’un repas traditionnel qui doit-on avouer, a traversé des siècles et des siècles. Si vous n’en connaissez pas la recette, voici comment réaliser des bugnes lyonnaises. Mais avant cela, un peu d’histoire s’impose !

Il était une fois les bugnes lyonnaises

Tout le monde la connaît et l’a déjà et forcément manger, enfin… s’il est catholique. Le temps des carêmes possède tout bonnement une grande signification pour les Lyonnais depuis le siècle dernier. Pour ajouter un peu de plaisir à leur repas puisqu’on ne mange qu’à midi et seulement une petite collation le soir avant de se coucher, les bugnes lyonnaises ont donc fait leur apparition. Notons que durant cette période, on ne pouvait certainement pas manger outre qu’un maigre repas sans poisson ni œuf ni viande, ni beurre, ni fromage et ni lait. Les bugnes sont devenues pour cette ville française une sorte de tradition qui apporte un peu de réconfort et le ventre un peu plein à midi. Mais ce n’est nullement pas une mauvaise chose car le carême offre son lot de bienfait tant pour le corps que pour l’esprit. Pour éviter de manger tout maigre toute la semaine du mercredi des Cendres au dimanche des Rameaux, il fallait bien s’y mettre dans la préparation d’un pain pas que pour savourer un délice mais pour sa quantité. Mais la veritable recette bugnes lyonnaises est loin d’être ce qu’on prétendait savoir. Tout le monde peut en concevoir mais il ignore que ce « pain » peut être croquant au final et non moelleux. Mais nous en reviendrons plus tard. Pour revenir à notre bugne lyonnaise, l’histoire remonte certainement à 1538. Elles signifient généralement « bosses » une sorte de pâtisserie que l’on passe à la friture et non par le four. Ce repas quoique traditionnel a traversé le temps et permet aux fidèles de comprendre l’intérêt de le consommer. Ce n’est pas uniquement pour une fin gourmande mais c’est toute sa religion qui est prise en compte.

Moelleuse ou craquante ?

Détrompez-vous !!! La vraie recette bugnes lyonnaise n’est pas « moelleuse » mais craquante. La raison est beaucoup plus technique mais c’est aussi une question de logique. Imaginons qu’on achète une grande quantité à la boulangerie, une quantité de bugnes moelleuse, impossible qui plus est de la conserver pour une semaine de carême. Ainsi, il va falloir les manger à la journée alors qu’avec une bugne plus croquante, on en a pour toute la semaine. En général, cela dépend des souvenirs que l’on conserve, moelleuse ou croquante, aucune importance. Cela dit en passant !!!! C’est en technique que ça se corse puisque lors d’une préparation d’une recette bugne lyonnaise moelleuse, on crée de la pâte levée et non de la pâte sèche. Encore faut-il alors bien travailler la pâte pour obtenir le résultat désiré. Cela exige ainsi une bonne maîtrise technique mais aussi une grande habileté et une énergie dépensée de plus.

Passons à la vraie préparation !

Donc, si vous souhaitez obtenir des bugnes lyonnaises, il faut s’attarder sur les ingrédients de base. En somme, cette préparation peut durer 1h et 15 min avec une cuisson pas plus de 10 min. La quantité des ingrédients dépend du nombre de personne et donc des bugnes à réaliser. Pour la recette des bugnes lyonnaise, on aura forcément et même « logiquement » de la farine, du beurre, du rhum (obligatoire), du sucre en poudre, du sel, de la levure chimique, des œufs et de l’huile de friture. Si besoin, ajoutez un sucre de glace pour la touche finale. Le but de cette recette est d’obtenir une pâte bien plus sèche et non crémeuse !!! La première étape consiste à mélanger la farine, la levure et le sucre avec le beurre déjà fondu, les œufs, le rhum et une pincée de sel. On verse par la suite et petit à petit 10cl d’eau. Puis comme on fait avec les pâtes ordinaires, on la pétrit avec la main et obtenir une pâte à la fois ferme et homogène. On la route en boule et la couvre avec un film plastique puis la laisser reposer durant 1h dans un endroit à température ambiante. On farine un peu la table et étaler la pâte en rouleau d’une manière beaucoup plus fine. On la découpe en rectangle puis de les nouer en faisant un creux ou une entaille tout au milieu. On passe en fin à la cuisson et les saupoudrer de sucre de glace une fois sur l’assiette. Cette recette se montre d’autant plus simple et saine étant donné qu’il s’agit d’une recette « made in home ». Toute la famille peut également y participer car après tout, c’est le bonheur partagé qui compte au temps du carême.      

Vous aimerez aussi :